Ressources

Le Centre de ressources est une base documentaire et historique, représentatif de la diversité des territoires de l’espace francophone. Il rassemble des écrits, images, fichiers audio et vidéo, destinés à toute personne (élu·e·s, acteurs de la fabrique urbaine, universitaires, associations, étudiant·e·s, citoyen·ne·s) désireuse de s’informer sur une diversité de sujets (aménagement, nature en ville, décarbonation, espace public, patrimoine, innovation…) et regroupe différentes initiatives qui permettent d’identifier dans quels domaines, les villes ont un message spécifique et original à apporter.

Parmi les changements les plus présents aujourd’hui, deux impactent fortement le rôle des jeunes professionnels de la fabrique urbaine dans la cité : la place accorder aux habitants (présents et futurs) mais aussi plus largement au vivant (espaces naturels, biodiversité) non seulement dans l’utilisation des aménagements, mais aussi dans la conception.
Dans la newsletter n°168 de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine), Camille Tabart (étudiante en M2 Urbanisme et Aménagement Action locale et Projet de Territoire (APTER) à l'Université de Toulouse Jean Jaurès), nous rappelle que le secteur du bâtiment est le second secteur émetteur de gaz à effet de serre en France. La recherche de nouveaux matériaux moins gourmands en CO2 constitue une réponse pour réduire la facture carbone du secteur.
Cette conférence UrbaPonts / Ibicity, organisée le jeudi 25 avril à la Maison des Ponts à Paris, sur « Le nouveau paysage des acteurs de la ville » et animée par Isabelle Baraud-Serfaty, vise à montrer comment le paysage des acteurs de la ville évolue fortement sous l’effet des grandes transformations actuelles (notamment la transition écologique, mais aussi la transition numérique, l’évolution des mentalités, etc.).
Cet épisode d'Africa Innovation Network avec le de Dr. Issagha Diagana (Professeur en géographie à l'Université de Nouakchott, Conseiller du premier ministre de Mauritanie en charge de l'Habitat, de l'urbanisme et des bâtimets et ancien Secrétaire Général du Ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire), souligne les défis de développement urbain dans un pays caractérisé par une urbanisation rapide et concentrée dans la capitale, Nouakchott.
Selon M. Pierre HURMIC (Maire de la Ville de Bordeaux) : « Les villes idéales sont déjà-là, ce sont celles que nous habitons ». Cette tribune "Urbanisme en Francophonie", nous rappelle que le temps n’est plus au grandiose et à la démesure, mais à préserver, transformer et sublimer le déjà-là.
Ce livre de Guy Clarck Pagui Tsobjmo, (Urbaniste et Doctorant en Études Urbaines à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)), s’adresse à un lectorat passionné par l’innovation et la créativité urbaine qui désire en connaître davantage sur les capacités infinies que renferment les organismes vivants.
La Chaire UNESCO en Paysage Urbain de l'Université de Montréal, organise la troisième discussion de la série Insigthts Into le jeudi 18 Avril 2024 de 9h30 à 11h, heure de Montréal (15:30 - 17:00 UTC+2). Cette conférence explore le potentiel du numérique dans la transformation de la gouvernance urbaine à Pointe-Noire, en République du Congo.
Qu’est-ce que les architectes français peuvent faire pour leurs collègues ukrainiens ? C’est la question qu’il s’est d’emblée posée suite à l’invasion de leur pays en février 2022. Depuis, Martin Duplantier (architecte urbaniste) a fait des allers retours à intervalles réguliers pour y mener des projets architecturaux, urbanistiques ou même dans le domaine agricole. Un motif suffisant pour que Sylvain Allemand (Journaliste) sollicite une nouvelle interview auprès de lui.
L’auto-construction informelle est devenue une norme congolaise avec la particularité des constructions sur un foncier non constructible, sans recours préalable aux services habilités à autoriser des constructions, et au mépris des schémas directeurs. 90% des constructions sont informelles dans les villes, selon l’étude réalisée en 2020, par la Banque mondiale, sur le financement de l’immobilier du pays. Découvrez le point de vue de M. Josué Rodrigue Ngouonimba (Député, Ministre de la construction, de l'urbanisme et de l'habitat).
C'est le titre de l'édition spéciale Le 1 hebdo co-réalisée avec POPSU et le Festival international de Géographie (FIG). "C'est quoi l'urgence ?", est un numéro qui raconte la façon dont les territoires français répondent aux urgences et s'y préparent entre l'immédiateté de la réponse de crise au temps long de la planification.
Cette conférence est organisée le 4 avril 2024 sur le thème "Urbanisation durable : un impératif pour la transformation de l’Afrique", par le Centre interdisciplinaire de recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM) de Université Laval. Rejoignez cette discussion enrichissante sur l'avenir de l'urbanisation en Afrique et son rôle dans la réalisation de l'agenda ambitieux de l'Union Africaine pour un continent prospère.
Dans la newsletter n°164 de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine), Camille Tabart (étudiante en M2 Urbanisme et Aménagement Action locale et Projet de Territoire (APTER)), nous partage le concept de la société de demain, telle qu'elle est perçue par Alain Damasio (auteur de "Les furtifs") : les villes privatisées sont administrées par des entreprises, et l’accès à de nombreux espaces dépend désormais des revenus de chacun. Les relations entre individus sont quasiment inexistantes, les gens vivent côte à côte, chacun dans leur bulle, embellie par la réalité virtuelle.
La ville durable, en Afrique, représente un enjeu de taille pour de nombreux acteurs parmi lesquels les Maires. Soumis à diverses pressions qui commencent souvent avec une incertitude généralement liée à des questions de gouvernance ; ils sont parfois paralysés par des limites en termes de marges de manœuvres. Mais, de quelle pression parlons-nous ? Et quelle en est l'utilité ?
« Les territoires oubliés, un futur désirable », co-écrit par Ariella MASBOUNGI et Guillaume HEBERT (aux éditions Le Moniteur) propose 8 défis pour régénérer « les territoires oubliés », partant de leur immense potentiel et des expériences in vivo qui s’y inventent au quotidien.
"Point tournant" est une websérie documentaire de 6 épisodes, réalisée par Accès transports viables (organisme à but non lucratif regroupant les utilisateurs, les utilisatrices et les organisations socioéconomiques préoccupés par l’avenir de la mobilité dans la région métropolitaine de Québec), qui questionne le rapport entre transports et aménagement du territoire afin de réfléchir aux solutions individuelles, mais surtout collectives, pour favoriser la mobilité durable.
Cette publication scientifique de Guy Clarck Pagui Tsobjmo (Doctorant en Études Urbaines, Université du Québec à Montréal (UQAM)), porte sur le Cas de Lomé 2 au Togo et Urbanova à Terrebonne au Canada.
À l'initiative de l'équipe de recherche ARIaction (UdeM), ce balado est une revue annuelle des inondations marquantes survenues sur le territoire québécois. Au travers de ce podcast (enregistré le 15 septembre 2023) en ligne sur BaladoQuébec (Répertoire de Podcast du Québec), des spécialistes et des professeures, mettent la lumière sur ces évènements et questionnent, entre autres, le rôle des changements climatiques, la culture constructive, l'importance de la connaissance et les avenues de la transparence hydraulique.
Dr Beaugrain DOUMONGUE (Socioingénieur et Président de Construire pour Demain), partage sa réflexion sur le sujet dans une chronique, parue le 22 mars 2024, dans Financial Afrik : "Dans les taudis africains et d’ailleurs, on observe des cadres de vie qui racontent des décennies d’échecs de politiques publiques, la faiblesse des systèmes sanitaires et sociaux, ou l’immensité des défis d’inclusion qui talonnent les États pour sortir des populations entières de l’extrême misère d’un monde déserté par la justice. Il faut oser un regard froid et honnête sur ce poison négligé des villes africaines".
Lianes coopération organise un évènement hybride de présentation du projet "Urbanisme en Francophonie" piloté l'Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) le mercredi 27 mars 2024, de 14h00 à 16h00, en présentiel à la Cité internationale de la langue française à Villers-Cotterêts ou en visioconférence. Rejoignez le mouvement pour un urbanisme plus humain et durable !
Par le biais de son réseau d’incubateurs, Sénamé Koffi Agbodjinou (architecte et anthropologue de formation, est le promoteur de « WoeLab ») aspire à créer des villes intelligentes africaines adaptés aux réalités locales. Un article de Marwa Dellagi à lire sur Le nouveau Reporter (média togolais qui vise à rendre accessible l’information auprès des jeunes pour les aider à appréhender le monde).
En cette Journée Internationale de la Francophonie 2024, découvrez la tribune Urbanisme en Francophonie de M. Sokhary Ell (jeune architecte et ancien assistant urbaniste auprès de l'Hôtel de ville de Phnom Penh). La jeunesse d’aujourd’hui est la première génération à devoir faire face aux contradictions humaines…
La société Villes Vivantes, créée par David Miet et ses quatre associés, est un game changer du métier d’urbaniste qui se positionne sur les missions habituelles de conseil auprès des collectivités locales (PLU, études pré-opérationnelles…), mais qui adresse aussi, directement et indirectement, les particuliers. Découvrez son entretien, recueillis par Julien Meyrignac (Urbaniste - Rédacteur en chef de la Revue Urbanisme).
L’Afrique est un continent en pleine mutation, avec des villes qui s’étendent à une vitesse vertigineuse. Cette urbanisation rapide pose des défis majeurs, mais aussi des opportunités uniques. Comment pouvons-nous rendre nos villes plus vivables et inclusives, nos territoires plus durables ? Selon M. Luc GNACADJA (Architecte, Président de Think-and-do-tank GPS-Development et Ancien ministre de l’Environnement et du Développement urbain au Bénin), la réponse pourrait bien résider dans l’intégration stratégique de l’intelligence artificielle (IA) à une autre intelligence, celle dite des territoires (IT) pour transformer radicalement les processus d’urbanisation.
Alors que le contexte professionnel a changé, que nombre d’analyses rappellent les changements d’échelles (mondialisation, globalisation…), la concurrence accrue entre les habitants et les territoires, l’accélération des mutations et des crises, comment la jeune pratique de l’urbanisme exprime-t-elle son action ?
Les inondations du ruisseau Pratt et de la rivière Coaticook font partie de la trame histoire de la Ville depuis toujours. Dans cette vidéo "Coaticook en action face aux inondations", vous aurez la chance d’entendre des sinistrés et les principaux intervenants qui ont gravité autour du projet de bassin de rétention du ruisseau Pratt.
L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) a identifié le besoin d’un outil pédagogique et simple afin que les collectivités puissent entamer leur démarche d’adaptation, à travers la réalisation d’un pré-diagnostic de vulnérabilité. L’outil s’adapte aux différents contextes des collectivités, quelles que soient leur situation géographique ou les activités économiques majeures présentes sur le territoire et se fait sur la base des thèmes que la collectivité souhaite étudier.
Un entretien de Laetitia Kaci (chargée de communication à l'UNESCO) à Sénamé Koffi Agbodjinou (architecte et anthropologue togolais) réalisé le 11 janvier 2024. Pour aider les habitants à penser et bâtir la ville intelligente et durable qu’il appelle de ses vœux, il a créé l’Africaine d’architecture, une plateforme de recherche et d’expérimentation ouverte à tous. À travers ses projets, il défend une ville inspirée des habitats traditionnels africains qui s’inscrivent dans leur environnement et utilisent des ressources locales.
Vous vous demandez si votre milieu de vie est bon pour la santé et comment l’améliorer ? Cette capsule originale de Vivre en Ville, partenaire cinématographique d’Urbanisme en Francophonie, vous permettra de comprendre le lien entre l’aménagement de nos milieu de vie et notre santé et vous offrira des clés pour mieux évaluer votre propre quartier. Cette vidéo est produite dans le cadre du projet "Pour des collectivités en santé".
"African Cities Voices", est le podcast captivant de African Cities Lab qui nous plonge au cœur des dynamiques évolutives de l'architecture et de l'urbanisme en Afrique. Il permet d'immerger dans des entretiens perspicaces et des discussions animées avec des architectes éminents, des urbanistes visionnaires et des penseurs novateurs, tous engagés dans la redéfinition des paysages urbains africains.
Professeur de théories et pratiques de la conception architecturale et urbaine (TPCAU) à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, Patrick Henry a créé sa propre structure, Pratiques urbaines, en 2016. Dans son dernier ouvrage, l’architecte et urbaniste ouvre des pistes pour l’extension du domaine de l’urbain et la définition d’un urbanisme de l’attention basé sur l’observation et l’interaction avec les sols. Découvrez l'entretien de Julien Meryniac (Rédacteur en chef de la Revue Urbanisme) dans la Revue Urbanisme.
Dr Beaugrain DOUMONGUE (Socioingénieur et Président de Construire pour Demain), partage sa réflexion sur le sujet dans une tribune, parue le 25 février 2024, dans Financial Afrik, journal spécialisé dans l'information financière en Afrique : "En 2020, un quart de la population urbaine mondiale vit dans des bidonvilles. La même année, ce chiffre s’élève à 82% au Tchad, 78% en RDC, 73% en République Centrafricaine, 68% au Bénin et 67% à Madagascar ; avec une moyenne africaine établie à 50,20%. Comment prévenir la violence en Afrique quand la précarité cohabite avec le continent ?"
Le colloque, organisé par l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), aspire à produire de la connaissance en matière de pédagogie du projet architectural et de ses aspects constructifs, pour atteindre une meilleure adéquation entre formation et mise en application des principes de « soutenabilité » dans les pratiques professionnelles.
Ce projet de recherche, débuté en mars 2020 et terminé en mars 2022, a été financé par le ministère de la Sécurité publique par l’entremise du Cadre pour la prévention de sinistres (CPS) et mené par l’équipe de recherche ARIAction, fondée et dirigée par Mme Isabelle Thomas (Professeure titulaire à l’École d’urbanisme et d’architecture du paysage de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal).
Cet ouvrage consacré à Simon Teyssou (Architecte-urbaniste, associé de l’Atelier du Rouget situé dans le Cantal, Directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand et lauréat du Grand Prix de l’urbanisme 2023) et réalisé par Ariella Masboungi (architecte-urbaniste et Grand Prix de l'urbanisme 2016) et Antoine Petitjean (architecte-urbaniste), est paru le 05 janvier 2024 aux Éditions Parenthèses dans la collection "Projet urbain" (192 p.). Celui que le jury du Grand Prix de l'urbanisme 2023 a identifié comme le chef de file d'une nouvelle génération de concepteurs propose une autre voie à la modernité : à grande échelle, la redécouverte du présent.
Dr Beaugrain DOUMONGUE (Socioingénieur et Président de Construire pour Demain), partage son point de vue sur le sujet dans une tribune, parue le 19 février 2024, dans le bimensuel togolais, Imagine Demain : "Le logement est un sujet qui à l'image d'une voie lactée, poussiéreuse d'étoiles, entraine dans son sillage des enjeux multiples qui questionnent l'humain dans son environnement, les questions foncières, l'écosystème de la construction, les failles régaliennes, etc..., toutes choses qui en font un défi systémique en Afrique. D'où l'importance de mobiliser en réponse des outils non moins systémiques. L'enjeu systémique du logement sur le continent est poussiéreux de défis socioéconomiques dont l'entrelacement brouille l'appréhension multisectorielle de ce sujet complexe".
Carlos Moreno (Directeur scientifique de la Chaire ''Entrepreneuriat Territoire Innovation'', à l'IAE Paris-Sorbonne Business School et Professeur à l'IAA, International Academy of Architecture) nous explique que : "Le concept de la « ville du quart d’heure » est né d’un travail de recherche cherchant à comprendre le rapport entre le temps et la ville urbaine et territoriale, à travers la convergence de trois courants : le chrono-urbanisme, rapport du temps par rapport à la vie dans la ville, la chronotopie, la manière d’utiliser un lieu de manière polyvalente en fonction du moment et la topophilie, le récit autour du lieu dans lequel on vit".
Marseille est une grande capitale de la Méditerranée. Cette mer en partage fait de la ville un carrefour des peuples et des civilisations qui s’est construit en balcon sur le monde. Dans son espace urbain construit au gré des siècles et des strates successives de population, la cité a construit son histoire multimillénaire sur une tradition de partage et de fraternité. C’est dans le droit sillon de cette histoire commune que Marseille repense aujourd’hui son espace public pour le rendre plus perméable aux usages d’un siècle qui amène son lot d’évolutions dans la conception de notre vie partagée.
Tel est le sujet de thèse de Virgile AYIMADE, actuellement en préparation au Laboratoire de Géoarchitecture Territoire, Urbanisation, Biodiversité, Environnement, sous la direction de Frédéric BIORET et Thierry AZONHE, présentée à l'occasion de la journée recherche(s) et enseignement(s) du Laboratoire le vendredi 9 février 2024.
C’est la question qu’analyse l’agence lyonnaise de psychologie & modes de vie Nunaat. Fondée par deux psychologues sociales, Maéva Bigot et Aura Hernández, elle accompagne les acteurs de la fabrique urbaine pour comprendre les impacts que peut avoir un projet d’aménagement urbain sur son environnement humain. Découvrez l'entretien d'LDV Studio Urbain sur Demain la Ville, le blog by Bouygues Immobilier.
La formation "L'aménagement du territoire à faible impact climatique" proposé par Vivre en Ville (avec l'appui financier du Gouvernement du Canada) fait la tournée des régions du Québec. Elle propose des actions concrètes d’aménagement du territoire à la portée des municipalités pour réduire durablement l’empreinte écologique de leur collectivité.
Dans la newsletter n°159, Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine) nous présente l'exposition permanente "Énergies Légeres : usages, architectures, paysages", présentée du 09 novembre 2023 au 17 mars 2024 au Pavillon de l'Arsenal, sous la direction de Raphaël Ménard, architecte, ingénieur, docteur en architecture avec Jean Souviron, architecte, ingénieur, docteur en art de bâtir et urbanisme.
Le Palmarès des jeunes urbanistes est un prix décerné en France par le Ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires, en charge de l’urbanisme, destiné à soutenir les jeunes générations de praticiens qui exercent dans le champ de l’urbanisme au sens large, en mettant en avant les nouveaux talents et de nouveaux modes de faire. L'appel à candidature pour la 10ème édition du Palmarès des jeunes urbanistes est lancé. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 1er mars 2024. 
La Chaire Économie de la Transition Écologique Urbaine (Immobilier, Logement, Architecture, Aménagement) de l'Institut Louis Bachelier, organise sa première conférence « Réinvestir l’Immobilier Résilient » le mercredi 6 mars 2024, de 16h30 à 19h30 au Collège de France. Cette conférence novatrice offrira une plateforme de réflexion croisée entre les différentes parties prenantes. Elle éclairera les défis et les opportunités liés à la construction et rénovation d'un immobilier résilient pour un avenir durable.
Nous souhaitons mobiliser des jeunes ambassadeurs, étudiants en urbanisme, architecture, paysage, ingénierie ou design au travers d’un appel à projets pour répondre en mobilisant toute leur culture et leur imagination à la question suivante : « Quelles formes prendront les villes en 2050 ? Atténuation, adaptation aux changements climatiques, vivre ensemble… ». Les propositions peuvent exprimer différents objectifs : inclusivité, décarbonation, végétalisation, résilience, gestion de l’eau dans les villes, mobilités propres….
Selon Valérie Plante, Mairesse de Montréal, ce prix souligne l'exemplarité du projet en matière de transition écologique et d'aménagement du territoire, notamment sa gestion innovante des eaux pluviales grâce aux parc-éponges. Ce prix est une reconnaissance de l'excellence, de l'audace et de la résilience au service de la reconstruction de la ville sur elle-même !
Depuis 36 ans, les Prix mondiaux de l’habitat célèbrent, défendent et aident les communautés à développer de nouvelles innovations, idées et avancées qui améliorent la vie des personnes à faible revenu. Ils récompensent des projets et programmes de logement innovants, exceptionnels et parfois révolutionnaires venant des quatre coins du monde. Porteurs de projets dans le domaine de l'habitat ou du développement urbain durable, n'hésitez pas à postuler ! La date limite de dépôt des candidatures est le dimanche 3 mars 2024 !
Cet article de Rania Ajmi, Faiza Khebour Allouche, Aude Nuscia Taïbi, Safa Bel Fekih Boussema, examine les caractéristiques patrimoniales des espaces verts publics urbains de Sousse, en Tunisie, qui sont apparus avec l'établissement et le développement de la ville européenne pendant la période coloniale française.
Isabelle BARAUD-SERFATY (Fondatrice d'ibicity, agence de conseil en économie urbaine) cite : "Assurément les dynamiques urbaines ne sont pas les mêmes dans les villes du Nord et les villes du Sud. Assurément aussi, les « imaginaires urbains » ne sont pas les mêmes des deux côtés de la Méditerranée. Mais il est certain que croiser les approches est enrichissant, qu’il s’agisse de faire de la prospective urbaine, mais aussi, pour faire de l’aménagement opérationnel".
Dans une allocution lue en son nom par le Secrétaire général du Ministère, lors de la 38è Journée Nationale de l’Architecte, Mme Fatima Ezzahra El Mansouri (Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville) a mis en avant l’adhésion et la solidarité nationale des architectes lors du séisme du 08 septembre 2023, ainsi que leur mobilisation sur le terrain et leur accompagnement des autorités locales, en quête de démarches appropriées.
Lancés en 2020, les travaux de requalification du quartier des Écrivains, entre Schiltigheim et Bischheim, dureront dix ans. L’objectif de l’Eurométropole et de l’État est de proposer un cadre de vie meilleur dans ce quartier prioritaire de l’ouest de la collectivité an misant sur la reconstruction de la ville sur la ville.
Futuribles (revue bimestrielle francophone de prospective), a publié le 9 avril 2021, une recension du livre "Matière grise de l’urbain. La vie du ciment en Afrique" de la géographe Armelle Choplin, effectuée par Isabelle Baraud-Serfaty (Fondatrice d'IBICITY, agence de conseil et expertise en économie urbaine. Enseignante à Sciences Po).
C'est à cette question que répond l'économiste Ingrid Nappi (professeure à l’École des Ponts et directrice de recherches à l’Institut Louis Bachelier) avec Yann Jéhanno, dans la matinale de France Inter. Elle a, par ailleurs, rédigé une tribune "Il nous faut rénover et amplifier le parc de logements existants", dans Le Dauphiné libéré (journal quotidien de la presse écrite française régionale).
Dans le newsletter n°153, Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine) nous rappelle que : "Quand un projet pointe son nez dans la ville, c’est la course à l’immobilisme. Dans les oppositions qui émergent, difficile de faire la part entre le rejet de l’autre, la légitime peur du changement et la nécessaire protection des sols, quand toutes se réfugient derrière le même arbre qu’il faut épargner".
Bernard Reichen est architecte-urbaniste diplômé de l’École Spéciale en 1965. Il crée en 1973 avec Philippe Robert, l’agence “Reichen et Robert” qui devient l‘agence “Reichen et Robert & Associés” en 2004. Spécialisée des thématiques de désindustrialisation, de reconversion et de changement d’usage, l’agence, intervient maintenant dans tous les champs d’action architecturaux et urbains.
Ensemble, parviendrons-nous à faire entendre notre voix pour des villes plus justes, plus sobres, plus résilientes, plus vertes, plus accueillantes ? L’enjeu c’est que l’on puisse porter une parole en langue française à propos de l’urbanisme, qui permette de faire face aux défis de demain et d’adresser un message original, porté par les villes, dans une communauté de langues, de valeurs et de pensées.
Dans ce troisième webinaire, nous abordons le caractère expérimental de l’informel. Il est entrepris par des citoyens qui se veulent responsables, qui réalisent qu’il faut ralentir les flux et les rythmes de production de la ville, et mieux évaluer les décisions pour créer les conditions d’un management urbain plus durable.
Après avoir figuré parmi les urbanistes les plus influents de la planète, la Maire de la Ville de Paris, Anne Hidalgo, a remporté le jeudi 14 décembre 2023, le prix des « visionnaires du développement urbain » délivré par l’Urban Land Institute (ULI), un des réseaux les plus actifs de la fabrique de la ville.
La réhabilitation des bâtiments, la revalorisation des anciennes médinas, des Ksours et kasbahs et la sauvegarde du patrimoine national représentent un chantier de grande envergure et une préoccupation constante au Maroc, a affirmé Fatima Ezzahra El Mansouri (Maire de Marrakech et Ministre de l'Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville), le jeudi 14 décembre à Marrakech.
Selon Hon. TOMAINO NDAM NJOYA (Maire de Foumban et Présidente du Syndicat des Communes du Noun) : "L’art et la culture, comme affirmations de soi et de la vie, d'instants de partage et d'éternité et d'expressions des richesses et des identités, sont au cœur des entreprises humaines. L’activité artistique participant à l’éclosion et la révélation du Génie Créateur".
Dans ce monde en proie à l'image brillante, il y a peu de place pour le passé. Pourtant, les valeurs que charrie le cours du temps ne constituent-elles pas un livre ouvert susceptible d'inspirer les bâtisseurs du présent ? Soucieux du développement du Bénin, les auteurs entendent ainsi tirer de l'histoire les étincelles qui permettront d'éclairer les points d'ombre du présent.
La maison, comme objet architectural, comme modèle économique d'organisation des territoires, comme aspiration sociale enfin, est une des préoccupations majeures des urbanistes, pour en constater et parfois pour en déplorer l'importance. La question recèle souvent une complexité que seule la profondeur historique, l'attention à des situations inattendues permettent d'éclairer. Ainsi, au travers d'une étude sur "une cabane canadienne", Lucie K. Morisset nous permet-elle de mieux comprendre comment une réponse "économique" a été produite et s'est diffusée, au Canada mais aussi en France, lors de la Conférence donnée le 7 décembre 2023, à l'Institut de Géoarchitecture (Université de Bretagne Occidentale, Brest).
L’urbanisation a le potentiel de transformer les sociétés. C’est une dynamique que l’on ne peut pas freiner, en particulier en Afrique. Pour que cette transformation à plusieurs niveaux améliore les conditions de vie de millions d’Africains, il faut non seulement rendre les villes inclusives, sûres, résilientes et durables (ODD 11), mais aussi les rendre justes.
Dans le newsletter n°152, Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine) nous rappelle que : "La meilleure façon de ne pas être déçu par cette édition de la COP28 est probablement de ne rien en attendre. De toute façon les chocs climatiques sont déjà là, et ils vont être plus fréquents, plus violents et toucher des territoires encore épargnés".
Basé sur l’expérience de projets financés par le FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) et l’ADEME en Afrique de l’Ouest (Sénégal et Mauritanie), cet événement, organisé au Pavillon climatique par l'OIF et l'IFDD dans le cadre de la COP28, vise à mettre en lumière les bénéfices de l’éco-construction et de l’adaptation des bâtiments au changement climatique, alors que le continent africain est appelé à construire massivement dans les prochaines décennies.
Telle est la question posée à l'occasion de la conférence organisée le 06 décembre 2023 par le Centre Interuniversitaire de Recherche en Analyse des Organisations (CIRANO) qui mettra autour de la table des représentantes et représentants de la recherche, des pouvoirs publics, du milieu communautaire, du secteur privé et le public pour discuter des leviers permettant de concilier développement urbain et mixité sociale.
Tel est le message délivré  par M. Luc M. C. Gnacadja (Architecte, Chercheur, Président de Think-and-do-tank GPS-Development (Gouvernance & politiques de développement durable) et ancien ministre de l'Environnement et du Développement urbain au Bénin) le 21 novembre 23 à Cotonou, à l'occasion de la communication inaugurale du Colloque International sur l’Architecture en Afrique de l’Ouest (CIAAO) sur le thème suivant : "Bâtir pour un Avenir Durable - Architecture Inspirée et Villes Intelligentes pour une Prospérité Climatique : Enjeux et Perspectives".
Cet article, rédigé par Bertrand Folléa, Cyril Gomel et Jean-Pierre Thibault, est tiré de la note Réussir la transition écologique par l'approche paysagère publiée par La Fabrique Écologique en octobre 2023. Issue des travaux d’un groupe de travail pluridisciplinaire, elle expose une approche « paysagère » territoriale, transversale et de concertation, très prometteuse pour la transition écologique.
Sélectionné parmi plus d’une centaine de projets, le “Musée International du Vodun” conçu par Koffi & Diabaté Architectes remporte le prix WAFX au Festival mondial d’architecture 2023, dans la catégorie culture. Ce prix est décerné aux projets (encore non réalisés) les plus avant-gardistes, qui abordent de grands enjeux sociétaux, allant de la lutte contre l’urgence climatique au renforcement de la résilience des communautés.
En dehors des aires de jeux, les enfants investissent peu la ville. Mme Madeleine Masse, (architecte et urbaniste et Présidente fondatrice d’atelier SOIL), défend le concept de ville pour les enfants, un modèle plus inclusif, plus écologique, pas trop coûteux pour les villes. Découvrez son entretien dans "Envies de ville", plateforme de solutions pour les territoires conçue par Nexity, qui propose aux collectivités et à tous les acteurs de la ville des réponses concrètes et inspirantes, à la fois durables, responsables et à l’écoute de l’ensemble des citoyens.
Le New-Yorkais, Richard Florida (urbaniste mondialement connu), répond aux questions de Julien Meyrignac (urbaniste - rédacteur en chef de la Revue Urbanisme). Ses analyses, visions et concepts ont irrigué les politiques d’aménagement et de développement des grandes métropoles, non sans s’exposer à certaines critiques : trop libéral pour la gauche, trop libertaire pour la droite, qu’il renvoie, ici, encore une fois, dos à dos. Découvrez l'entretien avec cet homme optimiste, engagé et pressé.
Au travers de ce 2e webinaire sur le thème « L’intégration de l’informel dans le développement de la ville », nous verrons que la restructuration de quartiers informels, illustrée dans des contextes différents, que ce soit au Cambodge ou au Cameroun, sont sources d’urbanité, favorisent la participation des habitants et la sociabilité, et contribuent à nouveau récit urbain combinant nécessités, désirs, résistance qui défient les modèles traditionnels de gouvernance urbaine.
Le gouvernement burkinabè a décidé mercredi 22 novembre 2023, de reconfigurer les Schémas Directeurs d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) des villes de Dori, de Dédougou, de Kaya, de Fada N’Gourma et de Ouahigouya dont les populations ont doublé en quatre ans, par l’arrivée massive des déplacés internes.
En France métropolitaine, deux tiers des 36 000 communes sont exposées à une menace naturelle. Une personne sur quatre et un emploi sur trois sont potentiellement menacés par le risque inondation, dont les conséquences humaines et économiques en font le risque majeur au niveau national. Dans ce contexte, le risque historiquement existant, couplé au changement climatique en cours, conduit à se questionner sur les efforts d’atténuation mais aussi d’adaptation des territoires.
Cet article a été rédigé par Khadim Gakou, doctorant en sociologie à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal), dans le cadre de sa thèse sur : "Le marketing territorial en relation avec la promotion de nouveaux territoires durables" et il a été présenté à l'occasion d'un colloque qui s'est tenu en Algérie sur le thème : "Tourisme solidaire et Commerce équitable : facteurs déclencheurs de dynamiques territoriales". Le numérique est un outil essentiel dans le grand chantier que constitue la promotion du tourisme solidaire dans les nouveaux pôles territoriaux sur lesquels le Sénégal s’appuie pour  favoriser l’émergence de territoires viables, compétitifs et porteurs de développement conformément à la vision de l’acte 3 de la décentralisation.
C’est un moment un peu particulier pour Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine). L’aboutissement d’années d’enquêtes au cœur de la fabrique de la ville et de quelques mois d’écriture. Pour aider au lancement, début janvier, de son prochain ouvrage aux éditions Apogée : "REDIRECTION URBAINE - Sur les chantiers de l’adaptation de nos territoires", vous pouvez le précommander dès maintenant, pour le recevoir lors de sa sortie en librairies en janvier 2024. C’est une aide précieuse pour le projet éditorial, et une excellente rampe de lancement pour le livre.
Cette tribune, signée par Ingrid NAPPI, Économiste, Professeure HDR (Aménagement Urbanisme) de l’École des Ponts ParisTech, Titulaire de la Chaire Économie de la Transition écologique urbaine à l’Institut Louis Bachelier, pose l'idée que la ville résiliente et durable sera non seulement une ville bas carbone qui respecte l’environnement, mais également une ville qui saura s’adapter aux usages et besoins qui ne cessent d’évoluer.
Malgré un contexte économique difficile qui met à mal le secteur immobilier canadien, la Ville de Montréal a réalisé d'importantes avancées en matière d'habitation au cours des deux dernières années. Bien ancrée dans les réalités de l'écosystème de l'habitation montréalais, l'administration propose des ajustements à son Règlement pour une métropole mixte (RMM), lui permettant d'offrir plus de prévisibilité et de flexibilité aux promoteurs, tout en favorisant la réalisation de projets de logement social et abordable.
En 2020, une réflexion a été menée sur cette thématique pour Ouagadougou, à l'occasion de la biennale de la sculpture de Ouagadougou (BISO OFF). En tant qu'urbaniste, M. Lalwefo Maxime SAWADOGO nous explique que ce fut une expérience édifiante qui les a conduit à formuler un projet conciliant ville et arts et dénommé "Projet pilote de réinvention de la scénographie urbaine depuis Ouagadougou : les fantastiques de la centralité de Cissin".
Lancée en 2014 par les Nations Unies, la Journée mondiale des villes, célébrée chaque année le 31 octobre, met en lumière les défis et opportunités de l’urbanisation croissante. Alors que plus de la moitié de la population mondiale, soit 4,2 milliards d’individus, vit désormais dans les villes, cet événement revêt une importance cruciale.
Dans une lettre ouverte, publiée en collaboration avec des organisations et des personnes expertes dans les domaines de l'environnement, de l'économie et de l'aménagement au Québec, Vivre en ville met en avant la nécessité de coordonner les efforts en matière d'adaptation et d'atténuation pour la transition climatique.
Le 1er webinaire sur le thème "L’urbanisme informel : diversité des contextes", introduit le sujet de la saison 4 de la table ronde sur "L'informel, un enjeu pour l'urbanisme ?" en abordant les différentes situations observées (bidonvilles, villages englobés, espaces reconquis par des populations...), en partant notamment de l’exemple du Maroc où des politiques volontaristes ont été mises en place pour organiser cette urbanisation informelle.
Ce programme a pour objectif d’associer la réhabilitation du marécage de Fifadji (pôle d’écocitoyenneté urbaine) à la plateforme de verdissement participatif qu’EwoSmart est en train de construire, avec l’appui de l’AIMF pour une implication effective des citoyens et des entreprises et une transformation durable de la capitale économique du Bénin.
Après un premier Café Climat sur le thème de la sobriété, le 13 décembre 2022, dédié aux solutions à court terme, cette deuxième partie développe une perspective de long terme, en s’échappant du contexte actuel pour se projeter en 2050. Découvrez les échanges passionnants du deuxième Café Climat, qui s'est tenu le 24 janvier 2023, à travers un compte rendu illustré par Tommy Dessine.
Grâce à un gigantesque travail abattu par le Département Prospective, Planification et Études (DPPE) de la mairie de Ouagadougou, à travers les projets d'appui aux systèmes d'informations urbaines (PASIU) et d'appui à la gouvernance et à la croissance métropolitaine du Grand Ouaga (PAGO) co-financés par la Commune de Ouagadougou et l'Union Européenne (UE), la maîtrise et la disponibilité de la donnée urbaine de cette ville est améliorée.
Dans le newsletter n°147,  Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine) nous explique que : "Le besoin de structurer le territoire du Grand Genève ne date pas d’hier et que la collaboration transfrontalière a abouti à un projet d’agglomération au milieu des années 2000. Au vu de l’ampleur des enjeux de transition, c’est un renouvellement complet de la stratégie qui s’engage, avec comme donnée d’entrée l’arrivée attendue de 300 à 400 000 habitantes et habitants en plus d’ici 2050. Le Grand Genève est un territoire soumis à une pression plus intense que d’autres, mais les questions qu’il se pose aujourd’hui vont donner le vertige à beaucoup d’autres".
A ce jour, il y a environ 200 villes nouvelles à travers le monde contre 10 dans les années 60 (Sarah Mose et Anne Durand, 2020). Quelles-en sont les raisons ? Selon Mamadou Dieng le problème se pose déjà au niveau de la définition, car toutes les opérations d’envergure se réclament de type ville nouvelle.  Ainsi on dénombre en Afrique 148 villes nouvelles de 1960 à 2018 dont plus de la moitié entre 2000 et 2018.