Et si on rendait leur place aux petits cours d’eau urbains et péri-urbains ?

Cet article co-rédigé par par Laurent Lespez et Marie-Anne Germaine, montre que ces petites rivières urbaines peuvent offrir une réponse à la demande croissante de nature en ville exacerbée par la crise sanitaire en fournissant une connexion avec une nature de proximité, mais aussi contribuer à des enjeux rendus urgents par le changement climatique.

Table ronde #1 : L’urbanisme des proximités pour une ville à taille humaine

Voici le thème de la première saison de la table ronde Urbanisme en Francophonie. Il est en effet courant, depuis quelques années, d’entendre des élus proclamer leur intention de mettre en œuvre un urbanisme à taille humaine. L’échelle humaine mêle de ce fait les conditions d’une production effective de formes bâties et le ressenti des populations qui y vivent, sujets traités dans les trois webinaires à découvrir ici…

Les espaces publics et les usagers

“Une carte postale, cinq photos, trois grandes villes. Paris, Bordeaux, Lyon, des métropoles françaises. Des lieux où des dizaines de scènes se jouent sous nos yeux, des espaces urbains très variés faits de contrastes et de diversités”. Mathilde Olivier, étudiante en Master d’urbanisme à l’Université Bordeaux Montaigne.

Le quartier la Part-Dieu à Lyon

“Depuis 2010, la Part-Dieu est le centre d’un grand projet urbain. C’est donc un espace urbain multiforme, insaisissable et complètement chimérique, témoin d’un entre-deux, du basculement d’une époque vers une autre. Au centre : les habitants. Les usages sont encore intuitifs”. Neil Schiaretti, étudiant en urbanisme et en sciences politiques dans le double master “Urbanisme & Aménagement” et “Affaires publiques”, proposé par l’Institut d’Urbanisme de Lyon et Science Po Lyon.