Mixité sociale, bien-être et vivre-ensemble

“A mes yeux, l’urbanisme permet la production d’une pluralité de modalités d’existence pour un ensemble (la société), tout en prenant en compte chacune de ses parties (les citoyens). C’est une condition sine qua non du bien-être et du vivre-ensemble”. Ivan Debernardi, étudiante en Master d’urbanisme à l’Université Bordeaux Montaigne

L’île Rodrigues dans l’archipel des Mascareignes

C’est très important du point de vue politique, de rappeler que l’espace francophone, évidemment il est constitué par l’histoire et notamment par l’histoire de la colonisation mais pas seulement, il y a des lieux où la présence française n’a jamais pris les formes agressives de la colonisation mais où ça parle français.  

Trompe l’œil urbain

“Je suis inspiré naturellement par la ville, l’urbain, l’élément dans lequel je me sens le mieux. A l’aide des images, je voudrais faire voyager les observateurs au-delà de la francophonie, questionner notre conception et nos clichés des espaces mentaux et de nos préconceptions du monde”. Gilles Magnin, étudiant en urbanisme durable et aménagement des territoires à l’Université de Lausanne.

Montréal : la préservation de l’environnement

Initialement intéressé par les paysages naturels, Francis Garnier, étudiant en urbanisme à l’Université de Montréal, a tranquillement développé une fascination pour les ensembles urbains, ce qui offre dans sa carte postale une grande variété de sujets et d’atmosphères, posant la question de la préservation environnementale et de la place de la nature en ville.

Saint-Louis, une ville fière de son passé et de son identité

Selon Gaëtan Siew, Saint-Louis, plus que Dakar, défend son identité, car les habitants sont déjà fiers de leur gastronomie, de leur mode, de leur musique, mais aussi de leur architecture, qu’ils ont apprivoisée pour l’amener demain vers quelque chose de plus africains et de plus Sénégalais.

Paysages français

“Aujourd’hui se pose la question avec cette dimension périurbaine, rurale et végétale, des nouveaux défis écologiques qui sont ceux de la ville et que cette photographie de Cyrille Wienner me semble assez justement condenser” Héloïse Conesa, Conservatrice du patrimoine et Chargée de collection en photographie.

Paris et le style haussmannien

“On observe ici une vue beaucoup plus détaillée de ce qu’on pourrait qualifier d’urbanisme typiquement francophone de la période du XIXème et XXème siècles : le courant haussmannien” Fabien Guidez, étudiant en master Aménagement, Urbanisme et Développement Territorial à l’Université de Strasbourg.

La diversité de l’aménagement urbain de Montréal

“Composée d’une série de photos prises à Montréal, cette carte postale illustre l’urbanité de la ville québécoise par le prisme de la francophonie : art de rue, bâtiments mixtes, architecture ancienne, mémorial, mobilité, espaces publics, urbanisme d’affichage…”. Alix Valadier-Bouchard, étudiante en deuxième année en Urbanisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Togo : Place publique, plage et culture

Composée d’une série de photos prises au Togo, cette carte postale de Lucide Safou, étudiant en master d’Urbanisme à l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) de Lomé, pose la problématique de l’avancée de la mer et de ses effets sur les plages, lieux d’échange et de multiculturalisme et plus largement de l’aménagement de l’espace public, lieu idéal pour l’apprentissage et la transmission des valeurs culturelles dans les pays d’Afrique francophone.

La composition du paysage urbain en France

Composée d’une série de photos prises à Colmar, Grenoble, Nantes et Toulouse, cette carte postale de Maria Claudia Contessotto da Silva, architecte-urbaniste au Brésil, met en valeur la composition du paysage urbain et la valorisation du patrimoine historique, culturel et paysager en France.