Développement d’une Approche Multicritère pour l’Évaluation de la Résilience en Zone Inondable (AMERZI)

Ce projet de recherche, débuté en mars 2020 et terminé en mars 2022, a été financé par le ministère de la Sécurité publique par l’entremise du Cadre pour la prévention de sinistres (CPS) et mené par l’équipe de recherche ARIAction, fondée et dirigée par Mme Isabelle Thomas (Professeure titulaire à l’École d’urbanisme et d’architecture du paysage de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal).

La ville du quart d’heure : l’arc-en-ciel de la proximité heureuse

Carlos Moreno (Directeur scientifique de la Chaire ”Entrepreneuriat Territoire Innovation”, à l’IAE Paris-Sorbonne Business School et Professeur à l’IAA, International Academy of Architecture) nous explique que : “Le concept de la « ville du quart d’heure » est né d’un travail de recherche cherchant à comprendre le rapport entre le temps et la ville urbaine et territoriale, à travers la convergence de trois courants : le chrono-urbanisme, rapport du temps par rapport à la vie dans la ville, la chronotopie, la manière d’utiliser un lieu de manière polyvalente en fonction du moment et la topophilie, le récit autour du lieu dans lequel on vit”.

Le projet du Campus MIL de Montréal reçoit le Trophée de l’aménagement international 2024

Selon Valérie Plante, Mairesse de Montréal, ce prix souligne l’exemplarité du projet en matière de transition écologique et d’aménagement du territoire, notamment sa gestion innovante des eaux pluviales grâce aux parc-éponges. Ce prix est une reconnaissance de l’excellence, de l’audace et de la résilience au service de la reconstruction de la ville sur elle-même !

🤝 Tiers en confiance

Dans le newsletter n°153, Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine) nous rappelle que : “Quand un projet pointe son nez dans la ville, c’est la course à l’immobilisme. Dans les oppositions qui émergent, difficile de faire la part entre le rejet de l’autre, la légitime peur du changement et la nécessaire protection des sols, quand toutes se réfugient derrière le même arbre qu’il faut épargner”.

Pourquoi cette baraque est-elle canadienne ?

La maison, comme objet architectural, comme modèle économique d’organisation des territoires, comme aspiration sociale enfin, est une des préoccupations majeures des urbanistes, pour en constater et parfois pour en déplorer l’importance. La question recèle souvent une complexité que seule la profondeur historique, l’attention à des situations inattendues permettent d’éclairer. Ainsi, au travers d’une étude sur “une cabane canadienne”, Lucie K. Morisset nous permet-elle de mieux comprendre comment une réponse “économique” a été produite et s’est diffusée, au Canada mais aussi en France, lors de la Conférence donnée le 7 décembre 2023, à l’Institut de Géoarchitecture (Université de Bretagne Occidentale, Brest).

Concilier développement urbain et mixité sociale en période de crise du logement : Quelles solutions ?

Telle est la question posée à l’occasion de la conférence organisée le 06 décembre 2023 par le Centre Interuniversitaire de Recherche en Analyse des Organisations (CIRANO) qui mettra autour de la table des représentantes et représentants de la recherche, des pouvoirs publics, du milieu communautaire, du secteur privé et le public pour discuter des leviers permettant de concilier développement urbain et mixité sociale.

📕 REDIRECTION URBAINE – Sur les chantiers de l’adaptation de nos territoires

C’est un moment un peu particulier pour Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net (agence de conseil et de recherche urbaine). L’aboutissement d’années d’enquêtes au cœur de la fabrique de la ville et de quelques mois d’écriture. Pour aider au lancement, début janvier, de son prochain ouvrage aux éditions Apogée : “REDIRECTION URBAINE – Sur les chantiers de l’adaptation de nos territoires”, vous pouvez le précommander dès maintenant, pour le recevoir lors de sa sortie en librairies en janvier 2024. C’est une aide précieuse pour le projet éditorial, et une excellente rampe de lancement pour le livre.

Montréal : d’importantes avancées en matière de logement social et abordable

Malgré un contexte économique difficile qui met à mal le secteur immobilier canadien, la Ville de Montréal a réalisé d’importantes avancées en matière d’habitation au cours des deux dernières années. Bien ancrée dans les réalités de l’écosystème de l’habitation montréalais, l’administration propose des ajustements à son Règlement pour une métropole mixte (RMM), lui permettant d’offrir plus de prévisibilité et de flexibilité aux promoteurs, tout en favorisant la réalisation de projets de logement social et abordable.

Changements climatiques : gérer l’inévitable et éviter l’ingérable

Dans une lettre ouverte, publiée en collaboration avec des organisations et des personnes expertes dans les domaines de l’environnement, de l’économie et de l’aménagement au Québec, Vivre en ville met en avant la nécessité de coordonner les efforts en matière d’adaptation et d’atténuation pour la transition climatique.

S’adapter – Demain : les villes résilientes

Si le point de départ de son essai est pessimiste (nous avons échoué à endiguer la menace), les observations de François William Croteau amènent une vision concrète, pragmatique et volontaire pour la suite des choses.