“African Cities Voices”, le podcast captivant de African Cities Lab

“African Cities Voices”, est le podcast captivant de African Cities Lab qui nous plonge au cœur des dynamiques évolutives de l’architecture et de l’urbanisme en Afrique. Il permet d’immerger dans des entretiens perspicaces et des discussions animées avec des architectes éminents, des urbanistes visionnaires et des penseurs novateurs, tous engagés dans la redéfinition des paysages urbains africains.

La ville a transformé et investi les sols en profondeur

Professeur de théories et pratiques de la conception architecturale et urbaine (TPCAU) à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, Patrick Henry a créé sa propre structure, Pratiques urbaines, en 2016. Dans son dernier ouvrage, l’architecte et urbaniste ouvre des pistes pour l’extension du domaine de l’urbain et la définition d’un urbanisme de l’attention basé sur l’observation et l’interaction avec les sols. Découvrez l’entretien de Julien Meryniac (Rédacteur en chef de la Revue Urbanisme) dans la Revue Urbanisme.

L’insécurité, patate chaude de l’urbanisation africaine

Dr Beaugrain DOUMONGUE (Socioingénieur et Président de Construire pour Demain), partage sa réflexion sur le sujet dans une tribune, parue le 25 février 2024, dans Financial Afrik, journal spécialisé dans l’information financière en Afrique : “En 2020, un quart de la population urbaine mondiale vit dans des bidonvilles. La même année, ce chiffre s’élève à 82% au Tchad, 78% en RDC, 73% en République Centrafricaine, 68% au Bénin et 67% à Madagascar ; avec une moyenne africaine établie à 50,20%. Comment prévenir la violence en Afrique quand la précarité cohabite avec le continent ?”

Lausanne : Colloque Technologie du Bâti

Le colloque, organisé par l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), aspire à produire de la connaissance en matière de pédagogie du projet architectural et de ses aspects constructifs, pour atteindre une meilleure adéquation entre formation et mise en application des principes de « soutenabilité » dans les pratiques professionnelles.

Développement d’une Approche Multicritère pour l’Évaluation de la Résilience en Zone Inondable (AMERZI)

Ce projet de recherche, débuté en mars 2020 et terminé en mars 2022, a été financé par le ministère de la Sécurité publique par l’entremise du Cadre pour la prévention de sinistres (CPS) et mené par l’équipe de recherche ARIAction, fondée et dirigée par Mme Isabelle Thomas (Professeure titulaire à l’École d’urbanisme et d’architecture du paysage de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal).

En campagne – Simon Teyssou : Grand Prix de l’urbanisme 2023

Cet ouvrage consacré à Simon Teyssou (Architecte-urbaniste, associé de l’Atelier du Rouget situé dans le Cantal, Directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand et lauréat du Grand Prix de l’urbanisme 2023) et réalisé par Ariella Masboungi (architecte-urbaniste et Grand Prix de l’urbanisme 2016) et Antoine Petitjean (architecte-urbaniste), est paru le 05 janvier 2024 aux Éditions Parenthèses dans la collection “Projet urbain” (192 p.). Celui que le jury du Grand Prix de l’urbanisme 2023 a identifié comme le chef de file d’une nouvelle génération de concepteurs propose une autre voie à la modernité : à grande échelle, la redécouverte du présent.

Accents graves sur le logement africain

Dr Beaugrain DOUMONGUE (Socioingénieur et Président de Construire pour Demain), partage son point de vue sur le sujet dans une tribune, parue le 19 février 2024, dans le bimensuel togolais, Imagine Demain : “Le logement est un sujet qui à l’image d’une voie lactée, poussiéreuse d’étoiles, entraine dans son sillage des enjeux multiples qui questionnent l’humain dans son environnement, les questions foncières, l’écosystème de la construction, les failles régaliennes, etc…, toutes choses qui en font un défi systémique en Afrique. D’où l’importance de mobiliser en réponse des outils non moins systémiques. L’enjeu systémique du logement sur le continent est poussiéreux de défis socioéconomiques dont l’entrelacement brouille l’appréhension multisectorielle de ce sujet complexe”.

La ville du quart d’heure : l’arc-en-ciel de la proximité heureuse

Carlos Moreno (Directeur scientifique de la Chaire ”Entrepreneuriat Territoire Innovation”, à l’IAE Paris-Sorbonne Business School et Professeur à l’IAA, International Academy of Architecture) nous explique que : “Le concept de la « ville du quart d’heure » est né d’un travail de recherche cherchant à comprendre le rapport entre le temps et la ville urbaine et territoriale, à travers la convergence de trois courants : le chrono-urbanisme, rapport du temps par rapport à la vie dans la ville, la chronotopie, la manière d’utiliser un lieu de manière polyvalente en fonction du moment et la topophilie, le récit autour du lieu dans lequel on vit”.

Pour des espaces publics méditerranéens accueillants, résistants et résilients à Marseille

Marseille est une grande capitale de la Méditerranée. Cette mer en partage fait de la ville un carrefour des peuples et des civilisations qui s’est construit en balcon sur le monde. Dans son espace urbain construit au gré des siècles et des strates successives de population, la cité a construit son histoire multimillénaire sur une tradition de partage et de fraternité. C’est dans le droit sillon de cette histoire commune que Marseille repense aujourd’hui son espace public pour le rendre plus perméable aux usages d’un siècle qui amène son lot d’évolutions dans la conception de notre vie partagée.