de Kouka Ntadi : le guerrier bantu sur l’île de Gorée

Kouka Ntadi est un artiste franco-congolais. Déclinant différentes formes du portrait, il développe ses thèmes de recherche autour de l’essence de l’Homme et de l’identité.

Une œuvre à l'histoire singulière

“J’ai l’anecdote d’une œuvre qui a une histoire assez spécifique. En 2010, j’ai recouvert toute la façade d’un bâtiment, c’est-à-dire que j’ai peint les 77 fenêtres de l’immeuble, aujourd’hui devenu hôtel 5 étoiles, qui est rue René Boulanger près de la place de la République à Paris. Cet immeuble était à l’abandon, du coup j’ai voulu créer un pont entre cet espace extérieur et l’espace intérieur squatter par des familles et des associations. Donc j’ai peint un guerrier Bantu, sur chacune de ces fenêtres.

Lorsque l’immeuble a été racheté, j’ai mis un point d’honneur à vouloir conserver ces fenêtres comme le propriétaire ne voulait pas les conserver à la base. Je les ai récupérées dans l’idée de les réexposer dans l’espace public mais en Afrique. La première de ces fenêtres que j’ai pu récupérer, je l’ai exposé pendant la biennale de Dakar, sur l’Île de Gorée, juste à 50 mètres de la maison des esclaves.

Cette œuvre qui était une installation éphémère, aujourd’hui vous ne pourrez plus que voir la photo. Mais c’est cette carte postale que je voudrais envoyée, pourquoi ? Paracerque cette œuvre, elle fait appel déjà au voyage, à l’histoire, mais elle fait aussi appel aux échanges culturels parce que en posant cette fenêtre à 50m de la maison des esclaves, il y a eu une ruée de gamins, qui sont venus voir cette nouvelle œuvre dressée sur leur île et qui spontanément se sont mis à réciter en français, ce qui n’est pas leur langue maternelle, l’histoire de l’Île de Gorée aux milliers de touristes qui la visite tous les jours.

Donc, j’ai ce souvenir, quand je vois cette carte postale avec ce guerrier bantu sur cette fenêtre posée sur l’Île de Gorée, de ces enfants qui racontent l’histoire de leur île et date par date l’histoire de l’esclavage qui s’est passé sur cette île. C’est émouvant, car cette œuvre a permis de créer un véritable point de rencontre et repère géographique que ce soit pour les habitants de l’île comme pour les milliers de touristes qui viennent chaque jour visiter l’Île de Gorée”.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

D’autres cartes postales pourraient vous intéresser ?

This site is registered on Toolset.com as a development site.