La carte postale de … Fabien Guidez

Fabien Guidez est en master Aménagement, Urbanisme et Développement Territorial à l’Université de Strasbourg.

Le quartier de Montparnasse

Le quartier de Montparnasse (photo prise en direction de l’Est-Sud-Est sur le quartier Montparnasse et le cimetière en haut à droite de l’image) : On observe ici une vue beaucoup plus détaillée de ce qu’on pourrait qualifier d’urbanisme typiquement francophone de la période du XIXème et XXème siècles. En effet, le courant haussmannien est plus que récurrent ici avec l’architecture d’un côté, toujours hétérogène avec des bâtiments plus modernes, et d’un autre côté les axes larges et ouverts qui ont été une grande volonté de ce courant. Elles dessinent ici des carrés et rectangles où certaines rues pénètrent, et où de grandes unités sont découpées comme par exemple pour le cimetière Montparnasse. Ces voix, du fait de leur largeur, permettent aujourd’hui de multiples utilisations comme ici avec de petits stands au milieu de la rue, mais elles permettent aussi une utilisation multimodale

Les quartiers parisiens (photo prise en direction de l’Ouest-Nord-Ouest avec les quartiers Parisien en premier plan, puis la Tour Eiffel et en fond la Défense) : Ici, il est intéressant d’observer le découpage de plusieurs univers de l’urbanisme Francophone. En effet, en premier plan, on observe un urbanisme hétérogène avec des bâtiments et avenues Haussmanniennes d’une part, et d’autre part des bâtiments plus modernes, construits dans la seconde moitié du XXème siècle pour pallier aux croissances démographiques. Ensuite, le champ de Mars et la Tour Eiffel, un des nombreux monuments emblématiques de la capitale qui constituent un espace ouvert également, comme la plupart de ces monuments. Enfin, en fond, on observe le quartier de la défense qui se veut beaucoup plus moderne avec notamment quelques tours et buildings, moins typique de l’urbanisme francophone et plutôt inspiré de l’urbanisme anglophone, qui reste en revanche une zone d’affaire assez restreinte et bien identifiée.

La rue de Rennes (Photo prise en direction du Nord-Est avec la rue de Rennes traversant toute l’image, et en fond le musée du Louvre) : Exemple d’artère découpant des quartiers en unité, cette photo est typique du mouvement Haussmannien, ce désir d’ouvrir la capitale avec des voix larges est parfaitement retranscrit avec la et la multi modalité est reine : bus, voiture, vélo et métro accompagnent cette artère par exemple. Ces artères ont permis de largement faciliter l’accès entre les différents quartiers de la ville.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

D’autres cartes postales pourraient vous intéresser ?

This site is registered on Toolset.com as a development site.