d’ Ariella Masboungi : la ville du Beyrouth (Liban)

Ariella Masboungi est une architecte-urbaniste française, chargée du « Projet urbain » pour le Ministère en charge de l’urbanisme. Elle dirige “Le Grand prix de l’urbanisme”, “Les Ateliers Projet urbain” et les « 5 à 7 » du Club Ville-Aménagement.

Une ville ouverte au tissu urbain complexe

Je vous enverrais une carte postale de la ville du Beyrouth, car malgré ses multiples souffrances, c’est une ville ouverte avec une géographie extraordinaire, le long de la mer avec un relief accentué.

C’est aussi une ville cotée où le tissu urbain est complexe, avec une grande diversité d’ambiances et d’atmosphères et qui malgré une politique de l’espace public qui n’est pas extraordinaire, transmet un plaisir d’être dans la ville, par le mélange des fonctions, des éléments de surprise et de labyrinthe urbain.

C’est une ville où l’on ne s’ennuie jamais avec une offre culturelle surabondante pour une ville relativement petite. Historiquement c’est une ville de la tolérance, de la liberté, de la solidarité et capable de résilience, malgré la situation dramatique actuelle. C’est aussi une ville d’intellectuels qui sont capables de se réinventer de manière permanente.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

D’autres cartes postales pourraient vous intéresser ?

This site is registered on Toolset.com as a development site.