Abomey : l’étude des étudiants de l’école d’urbanisme de Paris

A la demande de l’ AFD et de l’ANPT Bénin, les étudiant.es du Master Urbanisme et expertise internationale, parcours Villes des Suds, de l’École d’Urbanisme de Paris ont travaillé sur l’intégration urbaine, sociale et économique du MuRAD et sur un possible effet Bilbao.

🚙 L’idéologie sociale de la bagnole

Selon Sylvain Grisot, urbaniste et fondateur de dixit.net : “La voiture encombre nos bronches, nos rues et nos territoires, et la rendre électrique ou autonome n’y changera pas grand-chose. Car ce n’est pas une question d’engin ou de mobilité, mais bien un enjeu culturel et urbain”.

Marseille : Euroméditerranée déploie son labo d’innovation urbaine

“La ville méditerranéenne durable au banc d’essai”, voici l’ADN de ce nouveau laboratoire instigué par l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée (EPAEM), l’État et les collectivités. Cette stratégie s’inscrit dans une feuille de route structurée autour de trois thématiques qui font écho aux enjeux du réchauffement climatique et de la transition écologique : ambiances urbaines, mobilité durable et place de la nature et de l’eau en ville.

Les bazars et marchés, quels fascinants projets anti-immobilier !

Selon Clémence CHASTAN, Agitatrice d’idées & d’usages chez Linkcity, les bazars et marchés sont des objets architecturaux inspirants pour penser nos villes de demain, pour trois raisons… La ville se fait aussi dans le désordre, l’anti-définitif, en la rustinant plus qu’en la rénovant, pour mieux offrir sa place à l’informel, la réversibilité et l’inattendu.

Beyrouth : une métropole face aux souffles des crises urbaines

La ville de Beyrouth, capitale du Liban, est confrontée à un certain nombre de problèmes complexes d’urbanisme. En plus de l’urgence engendrée par l’explosion meurtrière du port du 4 août 2020, de la crise économique et financière qui touche tout le pays, la ville souffre depuis des décennies des conséquences de la guerre civile et de la spéculation foncière et immobilière.

Le fait urbain est fondamentalement une construction longue et plurielle

Selon Boulbir Laala, Docteur architecte-urbaniste algérien : “L’histoire des villes et leur évolution contemporaine nous apprennent tous les jours que la rue est loin de s’en réduire au dessin originaire d’un urbaniste, ou au règlement d’un édile ou au cahier des charges d’un quelconque aménageur, aussi déterminés soient-ils. Il s’agit d’une construction complexe et évolutive qui engage la société et son contexte, le long d’un processus incertain et combien non linéaire”.

La ville de demain doit être pensée sur un mode transversal

Bertrand Quélin, Responsable pédagogique de la formation CORPO édition 2023 élaborée par la FedEpl et HEC Paris, considère que les villes de demain auront à ouvrir grand angle le débat sur l’adaptation de leurs activités aux nécessités de la transition écologique. 

Villes contre campagnes : les ficelles d’un faux débat…

Vaines querelles et sujets éculés, les confrontations entre villes et campagnes, dans tous les pays où elles sont mises en scène, oublient d’abord que les deux doivent être complémentaires et que les deux doivent assurer à l’ensemble de la population des conditions dignes d’existence et d’autonomie.

🏭 À Genève, les terrains industriels ont leur fondation

Sylvain Grisot, urbaniste, nous raconte comment Genève a pris conscience, de manière précoce, que les ressources en sol sont finies, que les dynamiques du marché mènent à l’éviction des fonctions productives hors de la ville, et qu’il faut mettre en place des acteurs légitimes et puissants pour garder un œil attentif sur le temps long de la ville.