Nantes : du mobilier urbain pour inclure les femmes dans l’espace public

Dans un quartier prioritaire de la ville de Nantes, une association d’architectes et de jeunes habitantes ont imaginé un mobilier plus inclusif. Le projet veut participer à redonner une place aux femmes dans l’espace public.

L’association nantaise Aléas, fondée par des architectes, a remporté le Prix du Réseau des maisons de l’architecture 2023 et a séduit le jury avec son projet “Breil, cœur de quartier au féminin. Ce projet “militant, partenarial et méthodique”, selon les mots du jury co-présidé par Anne-Sophie Kher (Présidente du Réseau des maisons de l’architecture), et Guy Tapie (sociologue et professeur à l’École nationale d’architecture et de paysage de Bordeaux), propose une nouvelle façon d’aborder l’espace public.
Au cœur de Breil, quartier prioritaire de la ville de Nantes, pour créer du mobilier urbain inclusif, l’association a collaboré avec :

Le projet a débuté par un constat : celui que les jeunes femmes du quartier rencontrées par l’association ressentaient un certain inconfort à habiter l’espace public et à investir la place centrale, appelée “Carré gris”.

La domination masculine ordinaire entravait parfois leur capacité de s’y réunir, raconte Lucille Vinchon (membre du comité d’action d’Aléas).

L’association a alors entamé une démarche de recherche-action afin de trouver des manières de rendre cet espace plus accueillant. Elle a choisi de mettre en place des chantiers participatifs non-mixtes, uniquement composés de femmes.

Ressources documentaires

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
This site is registered on Toolset.com as a development site.